Retour sur le Master Class International de Shiatsu

Les 2 et 3 mai derniers, Bruxelles a eu le plaisir de recevoir un événement rare dans le milieu du Shiatsu : un Master Class International. Cet événement fut même une première du genre dans notre pays, grâce à la présence de trois maîtres japonais.

Ce n’est pas moins de 70 pratiquants qui se sont déplacés à Bruxelles, dans le grand centre sportif de la Woluwe. Ils sont venus de toute la Belgique (autant de flamands que de francophones), mais aussi des quatre coins de la France, d’Espagne, du Portugal, de Hollande et d’Italie afin de rencontrer les maîtres Kobayashi Akimoto, Onoda Shigeru et Watanabe Kazuo, représentants du Japan Shiatsu College (JSC) de Tokyo. Pourtant, les participants représentaient des styles de Shiatsu très variés comme le Koho Shiatsu, le Zen Shiatsu ou encore le Iokaï Shiatsu pour ne citer que ceux-là. Pendant deux jours, les maîtres se sont relayés pour montrer différentes facettes du Shiatsu Namikoshi, démontrant ainsi que ce style est toujours riche et bien vivant.

Master Class International Bruxelles mai 2015

La première partie fut menée avec sérieux par Watanabe senseï. En tant que responsable de la section Recherche de la JSC, il a pu montrer une étude précise sur les bénéfices du Shiatsu sur le flux sanguin avant de passer à la pratique. Il nous a confié par la suite que d’autres études passionnantes étaient en cours actuellement, comme (entre autres) les influences du Shiatsu sur l’iris et la pupille, ou des mesures sur les influx nerveux. Son temps de pratique fut consacré à l’étude de la lombalgie, qui est comme on le sait, l’un des fléaux de nos sociétés en raison de la position assise trop fréquente.

Onoda senseï a montré ensuite le côté vivant et moderne du Shiatsu Namikoshi avec une grande variété de techniques dont le but était de traiter la plupart des problèmes articulaires et pathologiques de l’épaule et du cou. La variété des étirements et des mobilisations a particulièrement intéressé les pratiquants. Onoda senseï, dont c’était la quatrième visite à Bruxelles, a confirmé que le niveau technique des étudiants qui revenaient aux stages année après année, était en nette progression et que cela se voyait à la posture, au rythme et mille autres petits détails, ce qui a fait plaisir aux pratiquants présents.

C’est une toute autre facette de ce style de Shiatsu que Kobayashi senseï, instructeur en chef de la JSC, a montré aux participants : le Shiatsu thérapeutique. Prenant l’une des personnes présentes ayant un problème au genou depuis 15 ans, il a effectué un long traitement en silence. Tout était dans la présence respectueuse, les manipulations douces et profondes et la pression juste qui permet de traiter la douleur sans agresser le receveur. Cette façon de pratiquer était traditionnellement la manière d’enseigner au Japon avant que la pédagogie et les études scientifiques arrivent sur l’archipel. Le maître montre son savoir-faire et l’étudiant doit observer et capter les mouvements et l’essence de la technique. Au bout du traitement et à la fin du stage, la personne ayant reçu le traitement n’avait plus aucune douleur au genou ni difficulté à le mouvoir. Bien entendu, Kobayashi senseï a rappelé que seule la répétition régulière de ce type de soin lui permettrait de recouvrir intégralement son genou.

Grâce à ses trois maîtres, nous avons eu un aperçu de la tradition, de la modernité et de l’aspect scientifique du Shiatsu Namikoshi. Mais au-delà de la technique, c’est le partage et la communion de tous les participants qui a fait plaisir à voir, quels que soient leurs horizons ou leurs langues. Les organisateurs qu’étaient le directeur de l’EEM, M. David Gaudin, et ses enseignants de Shiatsu (Philippe Banaï, Majid Ben Hammou et Ivan Bel), la représentant du Shiatsu Namikoshi pour la Belgique, Mme Valérie de Vuyst, ainsi que le représentant du Shiatsu à l’EFCAM[i] auprès de la Commission Européenne, M. Frans Coppers[ii], étaient ravis des retours des participants qui ont vanté la chaleur des Belges et leur accueil. Nous tenons également à saluer l’extraordinaire travail des traducteurs du japonais au français, du français au néerlandais, et parfois du français à l’espagnol ou à l’italien. Ce Master Class ouvre une bonne saison de stages en Belgique et représente le signe d’une montée en puissance et en qualité du Shiatsu dans notre petit pays.

Merci aux senseïs de Tokyo et de Madrid pour leurs venues, merci à tous les participantes et participants venus parfois de loin, merci à l’UFPST[iii] pour son soutien et ses nombreux membres qui ont participé et merci aux assistants (Rogiero Motty, Ivan Ruiz).

Shiatsu JSC groupe Belgium 2015

———–

  • [i] EFCAM : European Federation of Complementary and Alternative Medecines
  • [ii] Frans Coppers est également le fondateur historique de la Fédération Belge de Shiatsu, et l’ex-président de la Fédération Européenne de Shiatsu. Il se consacre actuellement à la reconnaissance du Shiatsu auprès des institutions européennes.
  • [iii] UFPST : Union Française des Professionnels de Shiatsu Thérapeutique
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

En continuant votre navigation sur notre site, vous vous engagez à accepter l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer